Les crieurs, entités et retours des fées et des lutins sous une forme négative

Photo d'illustration
Les crieurs regroupent plusieurs entités ou plusieurs êtres mystiques différents. Ils sont une classe en ce sens qu'ils apparaissent dans différentes cultures serte, mais dans des apparences et des différences évidentes. Leurs points communs sont la nuit, leur lien avec le monde animal et, bien entendu, les cris. Le But ? Prévenir d'un danger ou attirer un être humain isolé dans un piège. Il est arrivé que quelques-uns classe la "Dame blanche" dans cette catégorie par exemple, en fonction de la façon qu'ils avaient de la percevoir. Cependant, il est bon de noter que ces créatures étaient déjà connues dans les légendes de la mythologie.

Au 18ième siècles, on pensait que les crieurs étaient à l'origine des fées, des lutins ou des trolls, des gnomes ou des elfes, qui avaient disparu de leur endroit d'origine. Pierre Dubois, fan de féerie et connaisseur de ce milieu, n'était pas d'accord et nous explique qu'ils seraient plutôt les officiers du monde des fées qui apportent normalement des messages importants et qu'ils souhaitaient juste prévenir les guerriers de leur folie  à vouloir rependre le sang, lors des batailles ou de grosses disputes incessantes. Il pensait que les crieurs avaient oublié leur raison d'être et erraient, sans but. Ceci explique sans doute aussi les raisons pour lesquelles ils peuvent revêtirent tant de formes. Les crieurs semblaient difficiles à étudier à l'époque et les légendes sont multiples ainsi que leurs habitats. Leurs noms sont aussi très variés en fonction des cultures et des régions.

Dans le Cher et l'Indre on les appelle des "hupeu" ou des "lupeux", en Picardie ils portent le nom de "houppeux" alors qu'en Haute Bretagne il est question du "houpou". Leur nom est peut-être plus représentatif pour le folklore moderne  actuel  avec l’appellation qu'ils portent dans le  Maine et l'Anjou ou ils sont appelés des "crieux", tous comme dans le Limousin où il est question des "hueurs".

Le "Schrat" serait l'un des plus anciens crieurs solitaires recensés. En Autriche et en Germanie il est aussi appelé le "Schrazen". Il est question d'un esprit de la nature qui peut aussi revêtir l'apparence d'un crieur s'il venait à oublier sa raison d'exister.  Le "hupeur" serait un oiseau capable de crier avec une voie humaine dans le but d'attirer quelqu'un se trouvant seul et isolé. C'est sans doute de cette légende que provient l'angoisse d'entendre des oiseaux dans la nuit pour quelques superstitieux. Si quelqu'un commet l'erreur de répondre aux hupeur, il se transforme en être humain temporairement le temps de noyer sa victime s'il se trouve prêt d'un lac ou d'un étang. Il reprendrait ensuite l'apparence d'un oiseau. Ses cris seraient très attirants et personne ne pourrait y résister jusqu'à réveiller les dormeurs. Le "Moine de Saire" appartient aux légendes du Cherbourg et serait également un crieur. Il est question d'un homme qui fait mine de se noyer en criant et qui le fait pour être sauvé, s'il s’avérait que l'on s'y laisse prendre il nous entraînerait au fond de l'eau.

© P.Alexandra pour Alliance occulte - 03/01/2019. Toutes reproductions est interdite sans l'accord de l'auteur. Consultez les mentions légales du site, merci.

4 commentaires:

  1. Interessant cet article :-)

    RépondreSupprimer
  2. My brother recommended I might like this wᴡeb site. He waѕ
    entirely right. Thiѕ publish truly made my dɑy. You cann
    not imagine sikmply how ɑ lot time I had ѕpent foг this informаtion! Thank you!

    RépondreSupprimer
  3. je connaiissé pas merci

    RépondreSupprimer
  4. je savais pas qu'onpouvait categorisé les démons c'est bien de le savoir

    RépondreSupprimer