Les cultes du vampire et les témoignages modernes

Crédit photo. Illustration
Même si bon nombre de personnes classent les affaires précédentes dans des cas de délires collectifs il n'en reste pas moins que les témoignages se succèdent les uns après les autres au point que des évêques et des agents de justice, d'autres personnes pourtant septiques en font des traités et des récits qui se transformeront en études au travers du temps. C'est le cas par exemple de Philippe Rohr qui consacre un livret aux morts qui mâchent leurs linceuls, en 1679, et qui sera repris et réétudié par Michael Ranft en 1734.

Le mythe du vampire reparaît fortement dans les années 70 avec l'arrivée d'un vampire qui serait au cimetière d'Highgate, à Londres. Des chasseurs s'y sont alors rendu et ont traqué la créature. Plusieurs autres écrivains ont relaté l'événement et c'est Sean Manchester qui parlera du "vampire d'Highgate" pour la première fois, et qui nous expliquera avoir détruit un cercle de vampires. Vérité ou mensonge ? Des lieux en Allemagne, appelé des "Nobiskrug", étaient réputés pour voir des vampires y dépenser leur héritage grâce aux présents qui avaient été laissé dans leur tombe. Elles existent toujours aujourd'hui. Sur des événements plus proches on notera qu'en 2002 une attaque de vampires aurait eu lieu au Malawi, en Afrique.

Certains cercles, secret ou non, vouent un culte aux vampires et apprécient d'avoir à leur ressembler dans leurs vêtements ou leur mode de vie. Le style victorien, époque des vampires et des témoignages de renom, y a largement sa place. Quelques adeptes du monde vampirique se font appeler des "sanguinariens". Au même titre qu'il existe ces cercles d'autres les condamnent et luttent contre eux afin de faire reculer le dit "mal" au point d'avoir créé un sérum médical anti-vampires en 1994. Aux États-Unis il y aurait 50 000 adeptes du culte du vampire, dont 750 personnes au moins, se revendiqueraient vampires et ces chiffres ne datent que de 1996, il y en peut être plus aujourd'hui. Au 20ième siècle les cas de dit "transformation" ont reculé suite au capacité scientifique à faire la part des choses entre mystères et maladies. Aujourd'hui, il y aurait eu plus de 650 films de vampires depuis le début du cinéma tellement le thème est exploitée quotidiennement, parfois extrapolée au point de mélanger mythe, réalité et religion.

Accueil du dossier vampirique du moyen-âge au monde moderne

© P.Alexandra pour Alliance occulte - 12/12/2018. Toutes reproductions est interdite sans l'accord de l'auteur. Consultez les mentions légales du site, merci.

2 commentaires:

  1. g vu une video d'une fille qui aimait les vampires elle avait des percing partout et elle etait completement dingue

    RépondreSupprimer
  2. Goood web site you have got here.. It's hard to find high-quality writing lik yours nowadays.
    I seriously appreciate people like you! Take care!!

    RépondreSupprimer