Rituels, utilisation et fabrication d'une planche ouija

Premières planches ouija produite en série et fabriquée aux États-Unis en 1891
Une planche ouija possède des chiffres de 0 à 9 dans sa version la plus classique, ainsi que toutes les lettres de l'alphabet. Elle peut avoir quelques symboles tels que le soleil, des végétaux, la lune sous toutes ses apparences ou un pentagramme, un animal désignant le culte de son propriétaire par exemple, qui seraient gravé dessus. Les mots "Entrer" et "Sortir" ouvre et ferme l'accès aux esprits, et  les mots "oui" et "non" leurs permettent de répondre à des questions simples, souvent favorisées. Vous l'aurez donc compris, cet outil est avant tous un portail avec l'au-delà, qui doit être conçu à votre image. C'est pour cette raison qu'il en existe différentes formes. Il est souvent accompagnée d'une flèche,  que l'on appelle une "goutte", et qui permettra l'échange en laissant l'esprit la faire glisser sur la planche pour indiquer les lettres et les chiffres qui vous permettront de traduire  ses messages. Les origines de la ouija sont très anciennes et vous découvrirez les détails de son évolution, au fil des siècles, dans un autre article de ce blog.

Pour utiliser une de ces planches, il est plus prudent d'être à plusieurs en étant responsable de vous-mêmes et de ceux qui vous entourent. S'il y a une mauvaise retombée, il vaut mieux que vous soyez accompagné par sécurité pour que quelqu'un d'autre puisse intervenir et vous aider si vous en avez besoin. Ce qui attire le mal est souvent une fragilité endormit qu'un mauvais esprit pourrait utiliser comme porte d'entrée, vous devez donc avoir près de vous quelqu'un qui a une certaine maîtrise de lui-même. Ceci ne signifie pas, bien entendu, qu'il va vous arriver quelque chose obligatoirement, mais restez vigilant et ne faites pas n'importe quoi parce que l'on vous a dit que c'était à la mode, que c'est joli ou que ça fait bien, pire encore, que cela fait votre popularité auprès des copains. La planche Ouija peut donner suite à des cas de possessions très graves où des familles entières ont pu témoigner des conséquences de son utilisation qui ont duré dans le temps. Dans cet article, j'ajoute également quelques astuces pour limiter l'ouverture du portail à des êtres démoniaques qui risqueraient d'être difficiles à chasser par la suite. Cet article fait écho à la demande d'une internaute qui en avait une véritable nécessité, mais la planche ouija reste un outil occulte et comme tout instrument en magie, elle réclame quelques rituels et des soins très particuliers. Au travers de l'article sur le démon zozo, nous vous avons donné un exemple de ce qui peut arriver.

Une planche Ouija peut être fabriquée dans plusieurs matières et je vous conseille, dans la mesure du possible, de confectionner la vôtre pour qu'elle s’imprègne de votre propre énergie. Le fait que vous l'ayez vous-même construite pourrait vous laisser un avantage en cas de problèmes graves. Le bois de chêne et le fil d'argent sont d'excellentes matières contre les mauvaises ondes et contre le mal. Certaines planches ouija sont utilisées sans que leur propriétaire ait connaissance de la source, ou d'où elle provient, ce qui n'est pas une bonne chose en fonction des sentiments et des raisons qui ont poussé le constructeur à la confectionner ou à s'en débarrasser. Les émotions et/ou les ressentis lors de la conception de la planche sont importants, comme dans n'importe quelles fabrications d'outils ésotériques.

Pour commencer, préparez vos questions à l'avance et faites en sorte que ce soi toujours la même personne qui les posent pour éviter les accrochages ou les confusions autour de la planche. Vous devez être dans un calme complet, ni de bruits intérieurs, ni de bruits extérieurs, pas de téléphone allumé, pas de télévision, pas de cuisson en cours sur la gazinière ou des membres de la famille qui peuvent tout interrompt. J'attire votre attention sur le fait que vous devez vous mettre en condition grâce à quelques petites choses qui ont leur importance : Soyez calme et serein donc, et n'ayez pas de sources trop négatives dans la tête. Si les gens qui vous accompagnent font n'importe quoi, faites les sortir. Des bougies blanches pourront vous aider à vous concentrer et apporter une ambiance positive autour de vous tout en apaisant les esprits plus ouverts. N'hésitez pas à prendre un bain purificateur avant une séance. Certains pratiquants apprécient aussi d'utiliser de la sauge à faire brûler pour purifier l'air, avant et après. Oubliez le sel, cela m'étonnerait fort que vous ayez le temps de le rependre devant les fenêtres et les portes si un démon se montre, il pourrait être trop rapide pour vous, vous en conviendrez. Je peux vous suggérer par contre de fabriquer un talisman que vous allez cacher dans la pièce ou vous pratiquez votre séance, grâce à deux petites branches de chêne que vous allez relier par un fil de laine rouge et qui va constituer une protection contre les forces du mal. Ayez-le ensuite à porter de main pour que l'esprit que vous appelez ne le prenne pas comme une insulte car i risquerait de ne pas comprendre votre réaction étant donné que c'est vous qui faite appel à lui, il pourrait être surpris par cette mesure s'il est bon. C'est en cas d'agressivité extrême qu'il vous faudra le sortir. Certains garde ce talisman sur eux, tout simplement. Si vous souhaitez appeler quelqu'un en particulier vous pourrez placer une photographie ou un objet lui appartenant à proximité, entouré par des bougies blanches toujours, le but étant de ne pas attirer d'esprits farceurs. Quelques-uns ne se contentent pas d'entourer les objets choisis, mais aussi le cercle et la planche, ils tiennent aussi l'objet en question durant la séance de spiritisme. Dans ces dernier cas vous l'aurez compris, il est bien plus question de rituels en sorcellerie qui vise à protéger les pratiquants parce que j'insiste bien là-dessus, c'est nécessaire. Vous ne savez jamais qui se trouve derrière la porte, et qui va franchir le portail.

Pour une séance de spiritisme, il est plutôt conseillé de commencer la nuit. Certains spirites, agissent aussi en fonction des phases de la lune. Votre planche ouija doit être posée sur un endroit stable tel qu'une table, le sol, ou toute autre surface qui ne la ferait pas bouger pendant les appels. Elle doit être visible pour tout ceux qui se trouvent autour et qui souhaitent participer. Si un message doit venir du monde invisible, cela vous permettra de ne pas le rater ou de recevoir des réponses erronées, mal vues. La flèche peut se déplacer très vite. Mettez-vous en cercle avec la planche au centre et faites preuve de patience, cela peut parfois prendre du temps. Gardez les doigts sur la flèche sans trop appuyer, pour ne pas l’empêcher de bouger, et attendez en appelant, en la gardant posée sur "entrer" tout en faisant le vide dans votre tête et en restant centré sur la planche. Certains mettent un doigt, d'autres deux sur la flèche, cela va dépendre de chacun.

Le classique "Esprit est tu la" est souvent prononcé, mais il y en a bien d'autres. Vous pouvez aussi vous adresser normalement aux morts tant que vous restez respectueux. Les questions que vous posez à l'esprit, une fois entré en contact avec lui, doivent être claires et courtes pour avoir les réponses les plus objectives possible sans l'épuiser, et pour ne pas le pousser à la méfiance ou montrer vos fragilités telles que la peur ou le doute. Les questions doivent être posées une à une, laissez le temps à l'esprit de vous répondre. La question "Êtes-vous un bon esprit", comme j'ai pu parfois la lire, n'a pas vraiment de sens puisqu'un mauvais esprit ne dira pas toujours qui il est véritablement. Vous pourrez par contre lui demander d'abord s'il a un message à faire passer dans le monde des vivants, pour connaître ses véritables intentions. Faites connaissance avec lui et n'oubliez pas que certains d'entre eux n'acceptent pas d'être mort, soyez délicats et diplomates dans vos propos. Demandez-lui aussi, par exemple, son nom et s'il est accompagné. Les questions stériles et sans intérêt du type "tu sais ce que j'ai fait à manger hier soir" n'ont pas leur place dans une séance de ouija car il faut beaucoup d’énergie à l'esprit pour vous répondre, et s'il le fait pour des choses futiles de l'ordre du "jeu" ou du besoin de "sensations fortes" il risque de partir ou de s’énerver, en fonction de sa personnalité. Beaucoup de personnes pratiquant la ouija ne pensent qu'à eux en n'oubliant également qu'un mort appelé était aussi un être vivant qui possède aujourd'hui des capacités qu'ils n'ont pas, ce qui n'annonce rien de bon en fonction de celui qui répond. Si un esprit s'adresse à vous de façon grossière, est agressif ou "fait l'anguille" en ce jouant des réponses, recommencez une autre fois. Ne quittez jamais une séance brutalement, prévenez calmement que vous partez, remerciez, et fermez le portail en faisant glisser la flèche sur "sortir".

© P.Alexandra pour Alliance occulte - 09/11/2018. Toutes reproductions est interdite sans l'accord de l'auteur. Consultez les mentions légales du site, merci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire