Le Zombi, rituel vaudou pour sorcier ayant besoin d'esclaves

Crédit photo Jean-Noël Lafargue. Un zombi haïtien, au crépuscule.
Un "Zonbi" , appellations traduit par "esprit" ou "revenant", est le vrai nom du célèbre mort-vivant. Les autres appellations sont le "nzumbe" ou "nzambé" en kikangoo, le Mvumbi et Nsumbi au Congo, le Ndzumbi au Gabon, le Nvumbi en Angola. Il trouve ses origines dans la culture haïtienne et dans la sorcellerie au temps ou leur terre a connu l'oppression par des étrangers, de 1915 à 1934. Ces croyances sont arrivées ensuite avec les esclaves Africains lors de leurs rapatriements dans les pays envahisseurs. Ayant eu alors connaissance de leur culture, le zombi a gardé sa mauvaise réputation et la légende a perduré dans le temps, partout dans le monde. Les pratiques qui visent à créer des zombis sont encore dans l'air du temps et certains adeptes du vaudou tentent encore d'en créer, en particulier dans son pays d'origine.

Le zombi est connu comme une personne ne possédant plus du tout d'humanité. Au travers du mythe réside le culte des morts ramené à la vie pour diverses raisons : Le punir, s'en servir, avoir besoin d'un sortilège puissant par son intermédiaire pour ne pas que l'auteur du rituel soit découvert. Il est le fruit de manipulations de la part d'un sorcier qui le souhaitera sous son contrôle absolu par la suite, le zombi devient alors une marionnette pour celui qui le commande. En Afrique du sud, on dit que les sorciers s'en servent d'esclaves et qu'ils les forcent à travailler pour eux dans différents domaines, qu'ils soient domestiques ou occultes. Dans le culte Haïtien ce n'est pas n'importe quel sorcier qui a se pouvoir, on l'appelle un "bokor", un prêtre doté de connaissances fortes et nombreuses. Ils offrent en général leurs services avec la magie blanche, mais aussi avec la magie noire. On dit qu'ils ont créé les zombis à partir d'un breuvage très puissant qu'il ne faut pas utiliser à la légère, en particulier quand on voit ce qu'il provoque quand il est utilisé au fin auquel il est destiné. Quelques-uns boiraient cette potion de leur vivant, et alors que la personne est enterrée, le bokor reviendrait ensuite le chercher dans sa tombe pour le soumettre à ses quatre volontés après avoir formulé quelques incantations aux pieds de la tombe. Le zombi est particulièrement associé à ces prêtres Haïtiens, et ce n'est pas un hasard. Il est décrit aussi comme quelqu'un sentant vraiment mauvais et possédant des blessures ouvertes auxquelles aucun être humain ne pourrait survivre, ses yeux seraient rouge ou blanc. Il aurait perdu la parole et ne saurait effectuer que des gémissements, plutôt macabres. Son organisme est souvent en décomposition.

Nous sommes loin de l'histoire populaire qui raconte la contagion d'un éventuel virus destructeur, en face de théories du complot concernant une éventuelle guerre biologique. Le zombi a pris une autre appellation et un autre sens à cause du cinéma, et en particulier du film " La Nuit des morts-vivants" sorti en 1968. Dans les films modernes on fait plus référence à des morts-vivants, nombreux, dévorant d'autres humains pour les transformer à leur tour ce qui est loin d'être la réalité des origines du zombi. L’apparition du zombi dans ses autres versions, parfois exagéré et/ou modifié, a aussi eu lieu au Moyen Âge où on commençait déjà à en parler de façon récurrente. Cela continuera à la renaissance ou leur présence est très forte. À l'époque, on classait les morts-vivants dans la même rangée que les esprits et ils avaient parfois l'apparence de simples squelettes réanimés, dans les récits. Le zombi ressemblant le plus aux anecdotes provenant du vaudou reste le "monstre de Frankenstein", mais là encore on y est pas et le personnage a été enjolivé d'une conscience que les vrais zombis, victime de sorcellerie, ne possèdent pas.

Zora Neale Hurston qui était écrivaine, a fait une excursion en 1937 à Haïti pour le cas de Felicia Felix-Mentor qui serait décédé et qui aurait été enterrée en 1907. Elle errait trente ans plus tard à l'époque, semble-t-il, sous la forme d'un zombie.

© P.Alexandra pour Alliance occulte - 23/11/2018. Toutes reproductions est interdite sans l'accord de l'auteur. Consultez les mentions légales du site, merci.

8 commentaires:

  1. Thіs knife has bеen made from the high сarbon steel.

    RépondreSupprimer
  2. Dеfinitеlʏ imagіne that which you stateԁ. Your favoᥙrite reason seemed
    to be on the net thee еasiest thing to be awqare of.
    Isay to you, I certainly get iгked at the ssme time as people consider worries
    that theу plainly don't unnderstаnd about. You managed to hit the nail upon the
    higheѕt and defined out the entire thing with no need side-effects , folks can take a signal.
    Will likely be again to get more. Thank you

    RépondreSupprimer
  3. super interessant ! je savais pas pour le vaudou

    RépondreSupprimer
  4. si tu a d'autre truc ésite pas ca m'interesse :-)

    RépondreSupprimer
  5. Woah! I'm really loving tһe template/theme of this wеЬsite.
    It's simple, yet effective. A lot of times іt's chalⅼenginbg to get that "perfect balance" betwewn usability and vіsuаl appeaⅼ.
    I must say you havе done a fantastic jobb with this.
    Additionally, tthe blog loads super fast for me on Internet explorer.

    Superb Bloց!

    RépondreSupprimer
  6. Heey juѕt wanted to give you a quick heads up and let you
    know a few of the picdtures аren't loading correctly. I'm not sure wwhy but I think itts
    a linking issue. I've tried it in two dіfferent browseds and
    both show the same results.

    RépondreSupprimer
  7. elle est connu Zora Hurston c bien que tu en parle

    RépondreSupprimer