Le Loup-garou, être démoniaque à demi animal

Le terme de lycanthrope date de la renaissance et désigne un être humain qui a la capacité de se transformer en n'importe quel animal alors que le loup-garou, terme qui est arrivé beaucoup plus tard, désigne la capacité de se transformer en loup uniquement. Leur légende se raconte dans le monde entier mais leur origine fait encore débat autant dans le monde occulte que pour les historiens. Chaque culture à sa façon de lutter conte le lycanthrope et sa dangerosité. Même si certains témoignages sont liés aux anciennes chasses, aux anciennes prises de drogues et au culte du loup dans sa position de chef de meute qui a toujours fait des envieux, il n'en reste pas moins que même pour des professionnels certains mystères demeures.


Dans les anciennes croyances nordiques, on pensait que le loup-garou provenait d'un voyage astral et que l'être avait subi une transformation physique au retour de l'âme dans le corps. L'exorciste Rose Gladden, reconnu de nos jours en Grande-Bretagne, confirme aussi cette théorie en expliquant que c'est une punition pour un être qui aurait commis des actes terribles, voire diabolique. Le chiffre 7 pourrait être associé au lycanthrope et à la période en années qu'il aurait à subir cette transformation dans certaines croyances. Ce dernier point semble logique puisqu'il est question d'un chiffre associé aux chrétiens et que la lycanthropie serait une punition céleste infligée à une âme néfaste. Certains religieux prétendaient d'ailleurs que briser le Carême ferait des croyants non fidèles et qu'ils seraient sanctionnés en étant transformé en être à demi-loup. Dans les années 1600, il était évident que le loup-garou est classé parmi les animaux démoniaques étant donnée la présence importante de l'animal dit "classique" dans la région qui faisait particulièrement peur.

Aujourd’hui, on pense encore que les enfants nés les nuits de pleine lune seraient prédisposées à devenir des lycanthropes alors que les prêtres y seraient aussi disposés tous les sept ans. Avant la fin du 19ème, les Grecques pensaient que les loups-garous non brûlés revenaient sous forme de vampires. Dans certains pays, le loup-garou et le vampire sont indissociables et portent le même nom étant juste une évolution et/ou une régression du monstre. Beaucoup les associent ensemble ayant tous deux un pied entre l'être humain et le démon. À l'origine, cet être est avant tout un être du diable que l'on a transformé et/ou modifié pour des besoins cinématographiques.

Le loup chasse en meute alors que le loup-garou chasse seul ce qui nous apporte ici une capacité étrange pour un animal de son espèce. Il serait amnésique à chaque attaque lorsqu'il reprendrait forme humaine, et serait capable de tuer de nombreuses personnes à la fois, de provoquer de véritables carnages. La transformation aurait lieu uniquement en lien avec la lune : quand elle est pleine, une nuit avant et après la pleine lune serait aussi un facteur de transformation. Le lycanthrope serait ensuite condamné à airer jusqu'au matin, sous son apparence animale. Il peut voir le jour de différentes façons : par une malédiction, la morsure d'un autre loup, un pacte avec le mal, un rituel magique provenant de culte satanique. Il serait doté, sous sa forme humaine, de la ruse et de l'agilité de l'animal dit classique et d'une capacité de guérison importante et accéléré tel un immortel. Des textes anciens nous expliquent que ses capacités seraient plus fortes lors des solstices.

Des témoignages parlent de loups beaucoup trop grands par rapport à l'animal classique et qui attaquerait en silence. La légende n'a de cesse de faire des convaincus de leur existence. Si le Malleus Maleficarum publié en 1486, et don nous avons parlé sur ce blog, était un véritable mode d'emploi de la traque des sorcières sachez qu'il en était de même pour les lycanthropes. De véritables procès ont eu lieu pour condamner et faire tuer les loups garou en les écorchant à vif puis, pour les pendre ensuite et/ou les brûler sur le bûcher. Des témoignages datant des années 1200 et d'autres datants de 1848 relatent des événements étranges à la pleine lune relevant de la lycanthropie. Des écrit provenant de paroisse  relatent des attaques qui ont eu lieu principalement sur des femmes et des enfants ce qui reste un fait étrange puisqu'un animal, à l'origine, n'observe pas cette distinction quand il obéit à ses instincts.  En France, 1 600 décès provoqués par les attaques d'un animal carnivore inconnu ont été recensé, vers 1580 jusqu'à 1840 environ. Beaucoup parlent de Loup-Garou. Cet animal attaquait à la tête alors que le loup classique attrapait par la gorge, ce qui rendra les "enquêteurs" de l'époque perplexes et les poussera à mettre ça sur le dos de la rage afin de calmer la population. Plus récemment, en 1930, des témoignages parlent d'un loup-garou qui traversa Bourg-la-Reine et qui terrorisa tout le monde. En 1988, une créature qui ressemblait à un chien, selon les témoins, réussi à passer les services de sécurité d’une base militaire en se dressant sur ses pattes pour se mettre presque en position debout pendant que les chiens de garde se sont soumis et n'ont pas osé prendre la "bête" en chasse.

La capacité de pouvoir les tuer avec de l’aconit-tu-loup où des balles en argent relèvent de la fiction et reste très ressente, ce qui laisse planer le doute quant à son efficacité. Seuls détails à ajouter, et qui proviendrait de témoignages, est qu'il faudrait en réalité que les balles soient bénites pour être efficace. La référence au sorbier pour lutter contre l'animal reste récurrente.

© P.Alexandra pour Alliance occulte - 08/10/2018. Toutes reproductions est interdites sans l'accord de l'auteur. Consultez les mentions légales du site, merci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire