Le télégraphe spirituel, ou les origines de la Ouija


Les origines de la ouija sont issues d'un très vieil outil  de divination remontant à l'antiquité. Les "mensa divinatoriae" très connue du monde ésotérique, existaient sous forme de simples pierres accolées les unes aux autres. Les lettres de l'alphabet étaient gravées sur ces pierres et on laissait se balancer, au-dessus et au bout d'un fil, un anneau ou une pointe au-dessus des lettres pour savoir lesquelles formaient les mots. Cette méthode nous rappelle un peu le pendule d'aujourd'hui.

La table tournante trouve son origine dans un mouvement religieux qui croyait en la possibilité de parler avec les morts. Provenant des Anglo-Saxon, leurs croyances leur viennent à leur tour des États-Unis. Si l'origine de la ouija, planche moderne de divination remplaçant la table tournante, est anglo-saxonne sa source est donc avant tous Américaine. À New York, ville source de cet art divinatoire, ce procédé porte le nom de "table movin" (traduit par "danse des tables") et a vu le jour en 1848. En 1850, elle connaît une grande envolée en même temps que le télégraphe, ce qui lui vaudrait aussi le nom de télégraphe spirituel. C'est un bateau à vapeur qui transportera pour la première fois cet outil divinatoire en Europe. La table tournante est l'un des premiers objets Américains qui va être importé en France ou le spiritisme commence déjà à faire parler de lui. Toutes les personnes de la haute société, sous l'empire de Bonaparte, veulent essayer. L'objet attise les curiosités, Edgar Allan Poe et Victor Hugo en son de fervents adeptes. Des chimistes étudieront le phénomène mais certains verront leur exposé non publié. Lorsque les tables tournantes laissent leur place au "table parlante", à la possibilité de parler avec les morts, les scientifiques abandonnent leurs recherches pour faire entrer cela dans le domaine de l'occulte.

Pendant que l'église condamne la pratique c'est Hippolyte Léon Denizard Rivail, philosophe occulte, qui fera perdurer le phénomène. Cet inventeur du mot "spiritisme" se faisait appeler Allan Kardec suite à la révélation d'une vie antérieure de druide, mais il continuera d'écrire sous son vrai nom quant aux aux méthodes spirituelles de l'époque. Aujourd'hui, c'est Patricia Darré qui déconseille cette pratique.

Mais d'où vient alors la ouija? Comment est elle arrivée ici et a presque remplacé la table tournante de nos jours ? Mes recherches me poussent vers quelque chose de plus limpide quant à l'apparition de cette simple planche avec un "oui", un "non", ses lettres (normalement écrites en latin) et ses chiffres. Son origine se trouve dans un magasin de jouets ! C'est en 1891 qu'une coupure de presse va parler d'une planche formidable avec laquelle on peut "s'amuser" pour avoir des réponses sur le passé, le présent et l'avenir. Elle ne coûtera qu'un dollar cinquante et sera fabriquée à la chaîne dans le rayon des jeux de société. Tout est partis d'hommes d'affaires qui avaient trouvé là une construction juteuse lors du rebond des activités occultes de l'époque. Une planche était plus pratique et plus accessible qu'une table ronde un peu plus onéreuse et plus envahissante. Durant la guerre, beaucoup de gens voulaient communiquer avec les défunts qu'ils perdaient lors des batailles. Père, mère, frères et sœurs, les cadavres se multipliaient et les planches Ouija aussi. Dans un cadre familial, il était rare de ne pas en voir le soir avant de se coucher lors de réunions familiales devant un bon thé ou une cheminée, dans une chambre d'enfant. C'était à la mode ! Elle était autant commercialisée comme oracle que comme divertissement familial. En 1967, deux millions de planches ont été vendues. Après la guerre civile donc, un homme à juste comprit qu'il y avait de l'argent à se faire pour contacter les morts.

Les témoignages se multiplient alors. Qu'ils viennent de meurtriers nous expliquant que la ouija leur a demandé de tuer ou de n'importe qui d'autre, la force de cette planche et son impact est évident mais n'est ce pas nos incertitudes et nos besoins de réponses sans réfléchir qui ont créé sa puissance ? N'est-ce pas nous qui avons ouvert et même créé une porte occulte dangereuse ? Je me le demande. C'est le film "The Exorcist", paru dans les salles en 1973, qui va changer le regard des gens à l'égare de la ouija. Une petite séance de spiritisme entre une mère et sa fille qui tourne mal, très mal. Du jour au lendemain pour la majorité des gens, la ouija est devenue l'outil du diable, et son phénomène est encore étudié autant par des psychologues, que par des médiums ou des scientifiques.

© P.Alexandra pour Alliance occulte - 20/09/2018. Toutes reproductions est interdites sans l'accord de l'auteur. Consultez les mentions légales du site, merci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire