Les templiers et les abbayes Cathares possèdent leurs bagages occultes

Ruines de l'abbaye, cathédrale et cimetière. Crédit photo Devisme Alain
Les cathares possèdent une trace indélébile de l'acharnement ésotérique qu'ils ont subie. À Campagne-sur-Aude, l'abbé Mazière témoigna du vol des biens leurs appartenant. Dans des temples, certains d'entre eux devaient être abrités, cachés, et pouvaient ainsi pratiquer leurs rites occultes librement le temps de fuir en Espagne.

L'abbaye d'Alet, quant à lui, fu créé contre les Cathares. Le but était de ralentir la propagation de leurs connaissances occultes, c'était en 1318. A la mort du précédent abbé, une puissance Cathare bannie sont remplaçant, en exhumant le corps du défunt, dans l'espoir de s'imposer à son tour en choisissant celui qui prendrait la place de l'abbé. Cet événement fut très ritualisé, ésotériquement parlant. On dit que l'Abbaye d'Alet cache aussi de grands secrets. Deux familles bourgeoises se battaient sur le fond occulte et seul un mariage arrangé viendrait à bout de ces conflits. Ce qui n'empêcha pas aux morts de se multiplier. Dans ce conflit, c'est trouvé aussi l'abbé Villars. Il écrira un livre après être partis sur Paris, fréquenter le monde ésotérique : "Entretien sur les sciences secrètes". Il y ferait mention de rituels et de la kabbale. Ce livre choquera le monde catholique à cause de détails sur des ébats démoniaques.

L'abbaye de Fontfroide quant à elle, nous offre encore des œuvres gothiques. Construite en 1097, c'est ici aussi qu'un inquisiteur tuera le dernier puissant Cathare. Quéribus, elle, après plusieurs recherches modernes, nous montre que son pilier central est original car en réalité, il est peut être question d'une horloge zodiacale reliée au soleil.

Revenir à l'intégralité du dossier

© P.Alexandra pour Alliance occulte - 08/09/2018. Toutes reproductions est interdites sans l'accord de l'auteur. Consultez les mentions légales du site, merci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire